dans

Malgré l’empêchement par Face boock, je vous partage cet article d’Epoch Times



L’avocate la plus courageuse de Chine décrit la torture inhumaine dans les prisons chinoises

PAR HONG NING ET OLIVIA LI

18 novembre 2019 Mis à jour: 19 novembre 2019

Wang Yu est acclamée comme « l’avocate la plus courageuse en Chine » par les militants des droits de l’homme du pays. Mme Wang est devenue avocate des droits de l’homme car elle voulait défendre les innocents du système judiciaire corrompu de la Chine.

Elle a également été emprisonnée pour son travail en faveur des droits humains en 2015. Ayant été victime de mauvais traitements dans une prison chinoise, Mme Wang reconnaît bon nombre des instruments et des méthodes de torture utilisés dans les camps d’internement du Xinjiang.

Wang Yu, 48 ans, pratiquait le droit des affaires jusqu’à ce qu’elle soit victime un jour d’un incident dans une gare de Tianjin City en 2008. Plusieurs employés du chemin de fer lui ont refusé l’embarquement dans un train alors qu’elle avait un billet, Mme Wang s’est vivement disputée avec eux et a ensuite intenté une action en justice. Néanmoins, elle a été arrêtée et condamnée à deux ans et demi de prison pour « agression intentionnelle ».

Après sa libération, Wang Yu a décidé de devenir avocate spécialisée dans les droits de l’homme pour aider les victimes du système judiciaire chinois injuste et lutter pour leurs droits. Beaucoup de ses clients pratiquaient le Falun Gong.

Wang Yu a été la première avocate à être arrêtée lors de ce que l’on appelle aujourd’hui l’ « Incident du 709 ».

Le 9 juillet 2015, le régime chinois a arrêté des centaines d’avocats et de militants des droits de l’homme dans tout le pays. Les avocats et militants ont été arrêtés et interrogés, et certains, dans la même situation que Me Wang, ont été contraints de faire des « aveux » à la télévision centrale chinoise, affirmant qu’ils avaient réalisé que ce qu’ils avaient fait en tant qu’avocat ou militant des droits humains était mal – c’était la méthode du régime chinois pour décourager leur activisme et faire de la propagande mensongère.

Bien que les autorités chinoises l’aient libérée de prison en août 2018 sous la pression internationale, elle est toujours sous surveillance.

À la mi-octobre de cette année, le militant australien des droits de l’homme et musulman ouïghour Arslan Hidayat a envoyé par le biais d’un tweet une vidéo montrant des scènes bouleversantes de divers instruments de torture, qui auraient été filmées dans un camp d’internement au Xinjiang.

Après avoir visionné la vidéo, Wang Yu a déclaré à l’édition chinoise d’ Epoch Times que les autorités chinoises avaient utilisé les mêmes instruments de torture sur elle alors qu’elle était emprisonnée après l’incident du « 709 ».

Par exemple, elle a été forcée de porter des menottes et des chaînes en fer brut pendant sept jours et sept nuits. Ces menottes et ces chaînes sont très lourdes, ce qui rendait tout mouvement difficile, tel que se déplacer, lever les bras, manger, dormir et aller aux toilettes. Le port prolongé lui a causé de graves ecchymoses aux poignets et aux chevilles.
Arslan Hidayat a mis en évidence un appareil de torture appelé le « banc du tigre » dans la vidéo.

Les gardiens de prison utilisent des ceintures pour attacher fermement les bras et les jambes de la victime à un banc. Ils ajoutent ensuite des couches de briques ou d’autres objets durs sous les pieds de la victime, ce qui tire davantage la fixation, parfois au point où les courroies se brisent. Les victimes endurent des douleurs insupportables sous la pression des ceintures et s’évanouissent souvent.

Wang Yu a révélé qu’elle a aussi souffert de cette méthode de torture.

Démonstration d’une forme de torture utilisée sur les pratiquants de Falun Gong (voir vidéo en fin d’article) en Chine. (Minghui)

Mme Wang a expliqué que lors d’une autre séance de torture, elle a été privée de sommeil pendant cinq jours consécutifs. Elle pensait qu’elle allait mourir, mais elle a fini par s’en sortir.

« C’était vraiment un miracle. Je sens que Dieu était avec moi, me protégeant », dit Me Wang.

Lors de l’incident du « 709 », le mari de Wang Yu a également été emmené par la police et son fils d’âge scolaire a été placé en résidence surveillée.

En juin 2016, Me Wang Yu a reçu le 21e Prix international des droits de l’homme Ludovic Trarieux, également appelé « Le prix décerné à un avocat par les avocats ».

En août 2016, l’American Bar Association a décerné son premier Prix international des droits de l’homme à Me Wang in absentia.

Liu Xiaobin, ancien policier du continent, a révélé qu’au début des années 2000, de nombreux centres de détention et prisons affectaient leurs employés au camp de rééducation de Masanjia, un camp connu pour avoir inventé de nombreuses méthodes de torture barbares, pour apprendre à extorquer des aveux par la torture. Ces employés et le personnel de Masanjia ont collaboré et développé de nombreuses nouvelles techniques de torture qui sont appliquées dans les prisons et les centres de détention locaux. Liu Xiaobin pratique actuellement le Falun Gong et vit aux États-Unis.

Wang Qingying, un éminent défenseur des droits de l’homme de la ville de Guangzhou qui s’est enfui aux États-Unis, a déclaré que pendant son incarcération, il a observé que les pratiquants de Falun Gong subissaient les tortures les plus graves, suivis par les détenus ouïghours de la région du Xinjiang.

Source : FB

—Note L. SM—

Quand j’étais en prison, j’ai lu un livre extraordinaire : “Safely Home”.

Qui racontait la même chose mais pour les Chrétiens en Chine. Cela fait 2 voies de réveil à la Conscience que je vois d’interdites en Chine.

Regardez ce qu’est le Falun Gong :

Interdire le Falun Gong c’est comme si eu Europe ils interdisaient la méditation ou le yoga.

Ces gens ne font de mal à personne, mais juste ils se réveillent à la Conscience.

Malgré les tentatives d’interdiction et d’intimidations ou de punitions, c’est maintenant devenu une pratique mondiale, et en chine ils sont plus d’1,5 millions de pratiquants, en forte augmentation. C’est comme pour la méditation. C’est l’heure de la reconnexion. Chacun à sa manière. Plusieurs voies sont offertes. Toutes allant vers la même chose. Parce que c’est bon. Parce que c’est naturel. Parce que c’est juste. Parce que c’est réel. Et tout le monde peut le vérifier par soi même.

Namaste

L.



Source link

Qu'en pensez-vous?

0 points
Upvote Downvote

écrit par https://revelation.live/membres/steinner/profile/home/

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

chargement...

0

Comments

0 comments

Message aux Initiés – 7

Les lois doivent être promulguées par le roi – ITW Exclusive de Maître Philippe Fortabat Labatut